Vous pouvez retrouver le bel article consacré au projet sur la page « Au long cours » en fin de journal. Un grand merci à Dominique Escorne pour son travail et sa sympathie.